Sélectionner une page

Le développement personnel propose aujourd’hui de nombreuses pistes et techniques pour développer et augmenter sa confiance en soi, dans l’objectif d’améliorer sa vie, de dépasser des blocages, de rencontrer quelqu’un, d’accéder à un poste, ou de réaliser des projets. Mais que se cache-t-il derrière cette notion de « confiance en soi » ? Moins de timidité, plus d’affirmation de soi, assumer sa personnalité, dépasser des peurs, oser, se socialiser ? La confiance en soi se limite-t-elle à la sphère psychologique ?

De nombreux conseils fleurissent dans les magazines et sur la toile, foule d’ouvrages sont disponibles sur le sujet dans les librairies, pour apprendre à relativiser, à s’affirmer et se faire respecter, améliorer son look, ou encore savoir se positionner. Comment en effet apprendre à dépasser la peur de l’échec, cesser de douter de soi-même et assumer ses décisions ? C’est un vaste sujet, que je propose de recentrer vers une approche différente, celle de définir les mots « confiance » et « soi », et de comprendre qu’est-ce que cela sous-entend.

La confiance

Je définirais cette notion a priori par un sentiment de se fier avec conscience et assurance à une personne, une structure, un animal, à un objet, ou à soi-même en fonction de l’évaluation que nous en avons fait. Une amitié fondée sur une confiance réciproque, résulte du fait qu’on a évalué la personne en laquelle nous plaçons notre confiance, elle correspond à nos critères (honnêteté, écoute, chaleur humaine, etc). Idem pour un cheval par exemple, nous avons évalué le calme de l’animal, son degré de dressage, et ses capacités de dominer la peur face aux dangers, et nous pouvons dire, j’ai confiance en ce cheval. Pour une voiture, si elle a passé les tests du contrôle technique et la révision, grâce au jugement du garagiste, nous pouvons avoir confiance dans la fiabilité du véhicule. Ceci est aussi valable pour un enseignement, dont le but est de passer d’un état d’ignorance à un état moins ignorant, de savoir. Il s’agit de faire confiance au professeur qui nous fera cheminer et grandir, grâce à sa pédagogie, vers de la connaissance.

Donc il y a toujours un acte d’évaluation, grâce à l’intelligence et à nos connaissances. Or, comme nous n’avons pas de connaissances illimitées, et que tout connaitre est impossible, nous pouvons bien évidemment nous tromper dans l’acte d’évaluation que nous faisons d’une part, et nous pouvons être trompé par la personne en qui nous avons « placé » notre confiance d’autre part. En séance d’Accompagnement Structurel, nous allons creuser et analyser sous quel mode fonctionne cet acte d’évaluation, pour éclairer une situation, ou comprendre le sens d’un événement.

développer confiance en soi mulhouseIl s’agit aussi d’examiner nos critères d’évaluation, qui mènent à ce sentiment de confiance ou pas. Selon quels critères je juge ? La sûreté, les qualités, la solidité, le sérieux, si la personne correspond à mes attentes, etc ? Nous avons vu qu’il n’est pas évident de développer cette confiance dans un autre ou dans une chose, et c’est encore plus difficile pour nous même ! Comment se juger soi-même et selon quels critères ? Car bien souvent, nous avons introjecté, avalé des critères faussés qui viennent de nos parents, de l’école, de la société, du monde du travail, et qui nous polluent comme des petits programmes invisibles en tâche de fond sur l’ordinateur et qui ralentissent considérablement le fonctionnement. De plus, nous sommes le pire juge de nous-même, d’une férocité et d’une dureté incomparable, que nous alimentons avec le mécanisme de comparaison d’avec les autres. Et de vilaines petites phrases viennent enrayer notre joie de vivre : « tu as pris 3 kilos, tu ne ressembles à rien, tu n’y arriveras jamais, etc.», la liste est d’une longueur édifiante, n’est-ce-pas ?

Une clé pour développer sa confiance en soi, réside dans le fait de comprendre ce mécanisme d’évaluation et de jugement, et de cesser d’alimenter les phrases négatives en les rejetant au loin. Développez des phrases positives chaque jour, c’est participer à renforcer un esprit positif vis à vis de soi-même, car on ne peut pas être juge et partie !

Bien plus qu’un relooking, de nouveaux vêtements, un cours de diction ou d’affirmation de soi, c’est en développant ses capacités d’intelligence, de logique et de connaissances de soi, que nous pouvons développer une réelle « foi » dans les structures qui sous-tendent le monde et en saisir le sens. Alors, prêts à relever le défi ? Venez « muscler » vos capacités en Accompagnement Structurel, une approche unique et nouvelle pour plus de liberté au quotidien !