Déontologie

Art. 1 – Cadre de l’accompagnement structurel ® : l’accompagnante exerce cette fonction à partir de sa formation en anthropologie et en logique, ainsi que d’un parcours en développement personnel, complété par son expérience professionnelle et de sa supervision continue.

Art. 2 – Confidentialité : l’accompagnante s’astreint au secret professionnel pour tout le contenu de la démarche. Tout ce qui se dit et s’échange en entretien, reste dans la cadre de l’entretien.

Art. 3 – Supervision établie: l’accompagnante organise régulièrement des temps de supervision par un pair et un tiers compétent, et y recourt chaque fois que la situation l’exige.

Art. 4 – Respect des personnes  : Consciente de sa position, l’accompagnante se comporte avec loyauté vis-à-vis de la personne accompagnée dont elle a accepté la confiance.

Art. 5 – Moyens  à disposition :  L’accompagnante propose tous les moyens propres à permettre, dans le cadre de sa demande, le développement professionnel et personnel de la personne accompagnée, y compris en ayant recours, si besoin est, à un confrère ou à une expertise complémentaire.

Art. 6 – Protection de la personne :  L’accompagnante adapte son intervention dans le respect des étapes de développement de la personne accompagnée, auquel elle reconnaît le droit de mettre fin à la démarche à tout moment, sans obligation de durée.

Art. 7 – Responsabilité des décisions  : L’accompagnement structurel ® est un travail de développement et de connaissance de soi, et de ses fonctionnements. L’accompagnante laisse de ce fait à la personne accompagnée toute la responsabilité de ses décisions et actions.