Sélectionner une page

temps4

La pause s’impose

On ne vient pas au monde en sachant cuisiner, jouer du piano et parler 4 langues. Il a fallu apprendre à l’aide de méthodes, d’essais, de travail, d’investissement et de sueur, faire des efforts, se construire et se structurer. De même, organiser sa vie et son temps, n’est pas une chose innée. Gérer son temps et s’organiser requiert également un apprentissage et de la méthode.

Lorsque l’on se sent constamment débordé, stressé et que la coupe est pleine, la tension intérieure peut devenir chronique. On pense à tout ce qu’on devrait faire, à tout ce qu’on s’impose, et c’est la course permanente. Les journées ressemblent alors à un parcours du combattant contre les minutes qui s’écoulent trop vite. Le conjoint, les enfants, la grand-mère, le chat, le chien, le poisson rouge… le tout combiné à toutes les activités, les devoirs, les courses, le transport, faire à manger, faire le ménage, les papiers à gérer, les travaux, … on s’arrête quand s’il vous plait ? A quel moment vais-je enfin pouvoir souffler, me poser et prendre du recul ? Il est vrai que vivre à un rythme effréné peut aussi donner le sentiment d’exister, d’être utile. « Ça fait bien » de dire à une voisine ou amie : « je suis débordée en ce moment ». Ça peut aussi servir à fuir un vide intérieur. Nombre des personnes que j’accompagne éprouvent des difficultés à ne « rien faire » et à accepter juste 15 minutes de silence par jour… 15 petites minutes où l’on cesse de courir, de s’agiter dans tous les sens, et où l’on est juste en relation avec soi.

Etre désorganisé a pour fâcheuses conséquences des pertes de temps et d’énergie importantes, des dépenses supplémentaires, du gaspillage, des difficultés à agir, voir à totalement procrastiner. « Je préfère ne pas faire », « j’ai peur de ne pas y arriver », « je n’ai plus aucune motivation », « je laisse tomber ». Voilà ce que j’entends souvent en séance d’accompagnement. Derrière, se cache presque toujours un sentiment de dévalorisation personnelle, une perte de motivation, de l’impuissance, la peur de ne plus savoir comment s’y prendre, une grande fatigue, de l’irritabilité voir un début de burn-out.

Et si l’on apprenait à se détendre, à se relâcher et lâcher-prise sur cette course folle continuelle, afin de se poser ? Pourquoi court-on comme des fous toute la journée et dans quel but ?

Gérer son temps autrement

La bonne nouvelle, c’est que s’organiser et gérer son temps personnel et professionnel, ça s’apprend, et qu’il n’est jamais trop tard pour s’y mettre. Acquérir des techniques d’organisation et de gestion, savoir identifier ses limites et se respecter, bien gérer l’énergie nécessaire pour réussir une tâche et un objectif, est un peu comme l’entrainement d’un sportif. Plus on pratique, plus c’est facile, et à terme, cela devient naturel. L’accompagnement structurel ® propose un cheminement pour apprendre à faire des choix, prioriser, développer l’intuition, renoncer et débloquer des croyances limitantes.

Le but de notre vie est-il d’engranger des biens matériels, de rembourser les crédits, de subir un job qui nous plait plus ou moins, de courir le marathon dès 6h du matin, de s’épuiser toute la semaine pour jouir un peu le week-end, en rêvant toute l’année à des vacances afin de pouvoir enfin se reposer ? Et s’il était temps pour vous de renverser la vapeur, de faire chaque jour un moment de vie, de rencontre, de partage et d’ouverture sur la beauté du monde qui nous entoure ? D’être touché par la petite vieille dame qu’on a pris le temps d’aider à traverser la rue et qu’habituellement on ne voit même pas ? De faire une bonne tarte maison qu’on partage en famille ou entre amis ? De faire un sourire à la caissière du supermarché et d’échanger un mot avec elle  (car oui, il y a une dame derrière la caisse !) ? De passer à l’improviste chez un voisin ? De flâner et lézarder dans un jardin, un parc ou sur son balcon à regarder le jeu des oiseaux  sans culpabiliser ?

On parle beaucoup du temps, mais fondamentalement, sait-on ce que c’est que le temps, au niveau de sa structure ? Quelles sont les règles qui me permettent de jouer avec le temps ? Quelle est la conception que je m’en fais ? Comment arriver à identifier ma relation au temps et mes propres blocages ? Avec une vision globale et anthropologique de ce qu’est l’Homme, et à l’aide de nouveaux outils logiques de compréhension, l’accompagnement structurel ® permet aux personnes en demande de changement d’élaborer une nouvelle relation à soi et de gérer son « temps » autrement. Reprenez les rênes de votre vie !

Revenir au blog