Sélectionner une page

femme développement personnel mulhouseRéfléchir sur sa propre existence, c’est partir à la quête de ce qu’est l’Homme, afin de ne pas errer comme un automate, jour après jour, en croyant que le but de la vie est d’acquérir des biens matériels, ne pas trop souffrir, remplir son compte en banque, ou obtenir une certaine position dans une entreprise.

Et cette recherche a commencé très tôt dans ma vie, déjà à l’adolescence, je me délectais des œuvres de Platon, que je trouvais d’une actualité étonnante. Puis, je me suis intéressée à la psychologie, tout en continuant à lire des ouvrages de philosophie, et notamment la philosophie de la culture.

Lorsque l’on a soif de connaitre, et que l’esprit doit continuer à se former et à grandir en intelligence et en sagesse, les branches du développement personnel semblent alléchantes dans ce domaine, et de nombreuses techniques peuvent apporter un réel éclairage sur nos comportements et notre santé. Ainsi j’ai exploré avec intérêt la gestalt thérapie, la psychogénéalogie, la sophrologie, le massage corporel, la naturopathie et plus récemment, l’EFT et l’EMDR. Oui mais voilà, ma soif n’était toujours pas apaisée, car ces techniques et thérapies intéressantes concernent le corps et le psychisme humain, or peut-on réduire l’Homme à un dualisme physique/psychique ?

développement personnel rechercheMon intérêt précis pour l’anthropologie a été d’enfin trouver des réponses aux questions que je me posais depuis de longues années. Ce n’est pas l’anthropologie sociale ou l’anthropologie ethnique que j’ai étudié, mais plutôt une anthropologie philosophique qui cherche les constantes universelles dans l’humanité, valables pour tout homme. Cette discipline d’une immensité étonnante m’a profondément transformée et continue de le faire, puisque je travaille encore, jour après jour, à approfondir ces enseignements. Ce parcours m’a mené sur les chemins de la connaissance des grandes Traditions, même les plus anciennes, pas simplement celles des peuples actuels, ou des peuples reculés comme on étudie en ethnographie, car l’anthropologie doit s’informer aussi des traditions de l’histoire.

De ce fait, s’intéresser à l’anthropologie c’est comprendre aussi les mythes (du grec muthos, récit au sens caché) comme les mythes grecs ou les récits religieux, parce que toutes les histoires humaines un peu anciennes sont toutes liées à des traditions religieuses. Et aujourd’hui, dans notre temps, l’intérêt me semble évident et plus que jamais, car on peut discerner, à travers des caractéristiques très spécifiques des textes des grandes Traditions qui parlent de l’Homme, non seulement des structures anthropologiques mais aussi logiques tout à fait pertinentes, et ça, c’est nouveau.

Etudier, faire l’effort de comprendre, et ne pas simplement croire sans comprendre, est aujourd’hui plus que nécessaire, pour redécouvrir ce qu’est l’Homme, se libérer des aliénations de notre époque, et ceci grâce aux travaux récents en logique. Bien plus que du développement personnel, l’accompagnement structurel ® est une voie nouvelle pour se connaitre soi-même, et s’émerveiller du monde dans lequel nous vivons. Oui, la vie est belle, si nous prenons la peine d’apprendre à ouvrir les yeux !

Revenir au blog