Sélectionner une page

La dépression est l’une des maladies psychiques les plus répandues : on estime qu’une personne sur cinq a connu ou connaîtra un épisode dépressif au cours de sa vie. Elle peut prendre des formes diverses et toucher chacun d’entre nous. Comme toute maladie, elle nécessite un traitement par une prise en charge adaptée.

Nous avons tous des « coups de blues ». C’est normal : les moments de doute ou de questionnement font partie de la vie. Mais ce que l’on appelle couramment (et parfois à tort) « dépression nerveuse » ne désigne pas un coup de déprime ou une tristesse passagère, mais une véritable maladie.

Qu’est ce que la dépression ?

La dépression est une maladie psychique très fréquente : près de 3 millions de Français ont vécu un épisode dépressif au cours des douze mois précédant le dernier Baromètre santé de l’Inpes.  Des enfants aux personnes âgées, nous sommes tous concernés.

Elle se caractérise par un changement profond, une véritable rupture par rapport au fonctionnement habituel de la personne.

Quels sont les symptômes de la dépression ?

La dépression entraîne un « ralentissement » dans tous les domaines de la vie quotidienne:

  • forme physique,
  • vie affective,
  • fonctionnement intellectuel,
  • mécanismes vitaux et corporels.

Ce « ralentissement » se décline en multiples symptômes, qui peuvent varier selon les personnes.

Mais si vous ou l’un de vos proches souffrez de dépression, vous reconnaîtrez au moins deux des symptômes suivants:

  • une tristesse constante qui peut s’accompagner de pleurs
  • un abattement et une perte d’intérêt et de plaisir pour les activités quotidiennes comme pour celles qui étaient habituellement agréables
  • l’impression de manquer d’énergie et d’être fatigué en permanence, sans que le repos ou le sommeil n’y change rien.

Et au moins deux des troubles suivants vous seront familiers :

  • une dévalorisation de soi, une perte de confiance en soi et d’estime de soi, un sentiment d’inutilité
  • une culpabilité excessive et injustifiée
  • une vision du futur et de la vie très négative avec des perspectives pessimistes
  • des pensées morbides (suicide, mort)
  • une diminution des capacités de concentration, d’attention et de mémorisation
  • une dégradation du sommeil, devenant peu réparateur, souvent trop court avec des réveils précoces le matin
  • une perte d’appétit qui peut entraîner un amaigrissement ou au contraire une appétence pour la nourriture avec une importante prise de poids

La dépression peut aussi avoir un impact sur l’organisme et se traduire par des douleurs multiples, une diminution de la libido, etc.

Quelles sont les causes de la dépression ?

Les mécanismes de la dépression sont encore mal connus. Cependant, des facteurs biologiques, psychologiques et liés à l’environnement social et familial peuvent déclencher la maladie.

Parmi eux, on distingue:

  • Des situations et expériences difficiles de la vie remontant parfois à l’enfance, tel que des relations perturbées avec les parents, un traumatisme sexuel, le décès d’une personne proche, une séparation, la perte de son emploi, un conflit familial ou professionnel, etc.
  • Une vulnérabilité génétique : une personne dont l’un des parents a fait une dépression a 2 à 4 fois plus de risques d’être dépressive au cours de sa vie. Cette vulnérabilité ne s’exprime le plus souvent qu’en présence d’un vécu difficile dans le passé ou de facteurs environnementaux défavorables.
  • Une maladie chronique, un handicap, la dépendance à l’alcool, au tabac ou à d’autres substances pour apaiser des angoisses.
  • Une perturbation du fonctionnement du cerveau qui se traduit par des anomalies dans la fabrication, la transmission et la régulation des neurotransmetteurs.

Comment traiter la dépression ?

Oui, la dépression se soigne ! Mais face à la maladie, la volonté seule ne permet pas de s’en sortir.

Une prise en charge psychothérapeutique est nécessaire pour éviter les complications, récidives, symptômes résiduels ou dépression chronique. Et plus l’épisode dépressif est détecté tôt, plus le traitement sera efficace.

Il existe aujourd’hui de nombreux traitements de la dépression, adaptés à chaque personne, à l’intensité de la maladie (épisode léger, moyen ou sévère) et souvent complémentaires.

Quel que soit le traitement, sa mise en œuvre s’appuie toujours sur une alliance, un dialogue, une collaboration étroite entre la personne souffrant de dépression et le professionnel accompagnant (psychologue, psychiatre ou psychothérapeute).

La psychothérapie est recommandée quel que soit le type de dépression. Elle fait régresser les symptômes dépressifs, diminue la fréquence des récidives et souvent, conduit à la rémission durable.

Elle peut être utilisée seule (dans le cas d’épisodes dépressifs d’intensité légère) ou conjointement aux médicaments antidépresseurs. Ces derniers sont prescrits pour réduire les symptômes de la dépression et leurs conséquences dans les formes les plus graves de la maladie. La psychothérapie se propose de chercher les causes profondes de la dépression sans se focaliser sur les symptômes. Associée à un rééquilibrage alimentaire et une activité physique régulière, il est alors possible de guérir sans le couvercle chimique et sans générer de dépendance aux anxiolytiques.

Prendre en charge la dépression de manière holistique et globale, le plus tôt possible dès l’apparition des symptômes, permettra d’en sortir en étant libéré et en comprenant les mécanismes qui ont mené à cet état. En séance d’Accompagnement Structurel, le chemin se fera ensemble, à votre rythme, pour retrouver le clés de la joie et du plaisir de vivre !